Accueil / Actualités / Aérophobie : vaincre sa peur de l’avion

Aérophobie : vaincre sa peur de l’avion

Publié le
simulateur de vol
Eric Chaillet et Jacques Meier, de la théorie à la pratique en simulateur

Savez-vous qu’un tiers des voyageurs est angoissé en vol, 10-20% de la population incapable de monter dans un avion ?

Prendre l’avion pour un aérophobe est quelque chose d’inenvisageable, celui-ci étant persuadé qu’il va mourir pendant le vol, au décollage ou à l’atterrissage et ce, quel que soit l’engin ou la durée du trajet. La peur apparaît souvent bien avant le jour J, dès que le voyage est programmé. Elle s’accroît au fur et à mesure que la date approche pour devenir intense dans les quelques heures précédant le départ. Elle peut atteindre son paroxysme avec un état d’hypervigilance durant tout le vol.

Dieu merci, les moyens de dissiper cette panique existent. Ils ont largement prouvé leur efficacité. Innombrables sont les témoignages de passagers ayant réussi à dominer leurs appréhensions par une simple séance de dédramatisation comme celles proposées à l’aéroport de Lausanne Blécherette par une équipe de psychologues et pilotes chevronnés sous l’appellation « Prêt à décoller ».

Des stages collectifs d’une journée (max. 8 participants) ou privés (adaptés à chaque client) sont proposés dans un cadre et une ambiance propice à l’apaisement. On apprend le contrôle de soi-même par la relaxation et la respiration, des techniques bien plus recommandables que la prise de médicaments ou l’ingestion d’alcool. On saisit comment pourfendre les idées reçues (« trous d’air », pannes imaginaires, supposée dangerosité de phénomènes atmosphériques, etc.)

Une spectaculaire démonstration à bord d’un simulateur de vol (aussi disponible, par ailleurs, pour l’événementiel ou des anniversaires) met les candidats dans la situation de maîtrise d’un Boeing 737-700 NG : phases de décollage, vol, atterrissages aussi vrais que nature…le tout pour un peu plus de CHF 500.-, repas compris (remboursée en tout ou partie par certaines assurances).

Eric Chaillet (ancien pilote chevronné) et Jacques Meier (concepteur du simulateur) ne tarissent pas sur les retours positifs émanant de participants guéris de leur angoisse. « Certains sont même passés du stade de l’insupportable appréhension au réel plaisir de voler ! ». Que demander de plus ?

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut