Accueil / Actualités / Autriche : à l’école des lipizzans

Autriche : à l’école des lipizzans

Publié le
Ecole espagnnole Vienne
Les superbes lipizzans viennois

A Vienne ou dans l’Autriche profonde, le Baroque ne se manifeste pas qu’au travers de l’architecture ou de la musique. Il suffit, pour s’en convaincre, d’assister à l’un de ces fabuleux spectacles équestres de lipizzans donnés dans la capitale. L’Ecole espagnole – située à Vienne dans la Hofburg – tire son nom de l’origine ibérique des chevaux utilisés. Au XVIIIe siècle, c’est Charles VI qui fit construire le Manège d’hiver (Winterreitschule), toujours utilisé depuis cette époque, y-compris pour la fastueuse Fête Impériale (dernier grand bal d’été).

Les passionnés vont aussi visiter les haras où ces élégantes montures sont élevées, à Piber ou Heldenberg (entraînements dirigés par Andreas Hausberger). Il existe de nombreuses propositions d’excursions vers ces hauts-lieux de l’équitation.

C’est en 1920 que le site de Piber, proche de Graz, devint le haras attitré des étalons utilisés par l’École espagnole viennoise. On y admire aujourd’hui encore ces chevaux distingués par leur robe sombre à la naissance, s’éclaircissant progressivement pour devenir d’un gris très clair, presque blanc. Ces animaux font preuve de nombreuses qualités en dressage. Transmises au fil des temps d’instructeur à étudiant, les méthodes traditionnelles d’entraînement durent environ six ans et se composent de trois enseignements fondamentaux.

En fait, le lipizzan est originaire de Slovénie. Son élevage remonte au  XVIe siècle, sous l’impulsion des Habsbourg. La race fut menacée de disparition lors de la Seconde Guerre mondiale, mais l’intervention du général américain Patton permit heureusement de sauver 250 spécimens, assurant ainsi la survie de la lignée.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut