Accueil / A ne pas manquer / Séjours linguistiques : le boom du tourisme éducatif

Séjours linguistiques : le boom du tourisme éducatif

Publié le
EF school
A Londres ou à Munich, le temps d’apprendre et de découvrir

Do you speak english ? Sprechen Sie Deutsch ? ¿ Habla español ? Répondre par l’affirmative et le prouver dans la suite de la conversation récompense celles et ceux qui ont fait l’effort d’apprendre une langue. Quel que soit le niveau atteint, quand l’idée de se perfectionner vient à l’esprit, faut-il pour autant rouvrir ses vieux manuels scolaires ?

Aussi performante soit ou ait été la méthode d’apprentissage, rien ne vaut une immersion à l’étranger, histoire de se frotter aux aléas du quotidien et d’assimiler les tournures idiomatiques en situation…D’où le succès des séjours linguistiques proposés sous d’autres latitudes, parfois paradisiaques (cours d’anglais à Hawaï) et apportant un bonus culturel.

Pour la grande majorité, le critère économique est devenu prépondérant. Les internautes recherchent le meilleur tarif, parfois au détriment de la qualité du service proposé – avant, pendant et après le séjour – alors que les organismes éprouvés (comme EF / Education First) s’appliquent à satisfaire des besoins spécifiques. On peut s’initier à la langue des affaires, à la manière de se présenter en entreprise ou à la façon de rédiger un CV. Parmi les secteurs les plus demandeurs : banque & finance, droit international, industrie, ingénierie, pharmacie.

Les destinations anglophones ont toujours été prisées, mais jamais autant qu’actuellement. Les autres langues se partagent le reste du gâteau. Dans ce contexte, on relève des destinations émergentes en Asie (Chine en tête, avec Shanghai). La tendance est aussi à l’espagnol, qui est devenu une langue ludique : on va l’apprivoiser à Cuba ou Buenos Aires en même temps que la salsa ou le tango.

René approche de la cinquantaine. Ce Vaudois a choisi Berlin pour un perfectionnement dans la langue de Goethe. « Une semaine, c’était sûrement un peu court. Je me suis retrouvé avec une dizaine d’élèves plus jeunes, dans un groupe international, mais de niveau comparable. Très professionnels, les cours dispensés en matinée et en début d’après-midi m’ont laissé assez de temps pour explorer la ville, m’exprimer un peu dans les musées, magasins ou restaurants. Le repas du soir était partagé avec ma famille d’accueil – un couple et un ado ne parlant pas français – dans un appartement simple, mais impeccable, judicieusement situé dans le quartier de Berlin Mitte. J’ai beaucoup apprécié de disposer d’une chambre indépendante avec salle de bains et entrée privative. Cette expérience m’a remotivé pour approfondir l’allemand et le pratiquer lors de prochains voyages du côté de l’Autriche (Vienne) dont j’aime la culture ».

« En Suisse Romande 20 000 étudiants nous ont fait confiance pour leurs organiser le séjour linguistique de leurs rêves parmi 52 destinations », relève une porte-parole d’EF, le plus grand organisme d’enseignement du monde ».

Haut