Accueil / Actualités / Madrid, ville d’art

Madrid, ville d’art

Publié le
ARCO Madrid
                                                                                  Le miroir des nouvelles tendances de l’Art contemporain

Bien sûr, la richesse de ses musées justifierait à elle seule de voler vers Madrid, à commencer par son emblématique Prado. Pour s’en faire une idée, il suffit de visiter son site Internet : plus de 10’000 œuvres d’art y ont été intégrées afin d’offrir un aperçu global de plus de 200 ans d’histoire de l’art. Miguel Zugaza, le directeur de l’institution, a en outre déclaré que grâce au Web, le musée est désormais accessible 24 h/24…de manière virtuelle.
Les amateurs d’art contemporain se retrouvent au Musée national centre d’art Reina Sofía appelé simplement le « Reina Sofía », qui couvre la période s’étalant de 1900 à nos jours et dont la dernière extension est signée Jean Nouvel.
Mais la capitale espagnole ne s’en tient pas là. Comme New-York a son Armory, Paris sa FIAC, Vienne sa ViennaFair, Bâle son ArtBasel, elle peut aussi s’enorgueillir d’une foire dédiée à l’exposition et à la promotion d’artistes d’aujourd’hui. Non satisfait d’attirer les seuls collectionneurs, le marché de l’art contemporain figure désormais parmi les aimants touristiques des grandes villes.
Madrid vient donc de tenir son annuelle ARCO, évènement culturel à l’échelle de l’Espagne et plateforme de l’Amérique Latine en Europe. Cette année marquait sa 35 ème édition, avec 221 exposants. Carlos Urroz – maître d’œuvre de la foire – a réussi une opération remarquable : faire venir des galeries d’excellente qualité qui ne paient rien pour occuper de petits espaces dans lesquels deux artistes se répondent. Considéré par certains spécialistes comme le plus beau stand, celui du belge Zeno X a réuni les sculptures de visage en argile du hollandais Mark Manders et les toiles du belge Michael Borremans, dont la peinture semble familière avant même de l’avoir vue. Autre pièce remarquée : une sculpture d’Artschwager représentant un miroir qui ne reflète rien (50’000 dollars, édition de 12 exemplaires).
Riche de toute cette culture et d’une atmosphère que la crise ne semble nullement affecter, Madrid se présente plus que jamais comme une destination idéale pour un long week-end – ou davantage – avec plusieurs liaisons directes quotidiennes assurées par Iberia. Et l’Office du Tourisme espagnol a encore bien d’autres atouts à faire valoir.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut