Accueil / Actualités / Maîtriser la peur en avion

Maîtriser la peur en avion

Publié le

Vous sentez-vous mal à la seule pensée de prendre place à bord ? La peur de l’avion résulte, la plupart du temps, d’un manque d’information sur les lois physiques de l’aéronautique en général et les conditions de vol en particulier. Cette impression de ne pas contrôler la situation engendre une légitime anxiété, principalement pendant le décollage, les turbulences, l’atterrissage. Saviez-vous qu’un avion commercial volant à 30’000 pieds (9144 m) peut continuer à planer sur une distance moyenne de 160 km, sans l’aide de ses moteurs ? Si cette information ne suffit pas à vous rassurer, sachez aussi que :

Les aiguilleurs du ciel (ou contrôleurs aériens) sont tous des spécialistes, formés à respecter et faire respecter les règles très strictes de l’aérien, qui ont autorité sur les pilotes. Leur temps de travail est aménagé avec de nombreuses pauses évitant l’accumulation de stress. Ils travaillent en binôme, l’un contrôlant les mouvements sur le radar, pendant que l’autre se charge des procédures de décollage, atterrissage et de vol, en contact avec les pilotes.

Les pilotes sont les professionnels les plus formés et surveillés au monde. Ils passent par une procédure de sélection rigoureuse avant de pouvoir prendre les commandes d’un avion. Ils sont réévalués tous les 6 mois sur leur condition physique et leurs aptitudes à piloter, via un simulateur de vol qui reproduit exactement les conditions de pilotage. Cette simulation virtuelle permet de soumettre les pilotes à toutes les situations de détresse possibles, afin d’avoir les bons réflexes en cas d’avarie ou d’incident quelconque en phase de décollage, d’atterrissage ou durant un vol.

Les avions sont régulièrement entretenus et soumis à une règlementation internationale. Des vérifications rigoureuses sont obligatoires avant chaque embarquement de passagers, par les pilotes eux-mêmes et des ingénieurs spécialisés.

– Les turbulences ne sont que des réactions physiques suite à la rencontre de l’appareil avec des masses d’air plus ou moins froides. Les avions sont, bien entendus, conçus pour résister à ce genre de confrontation.

Quelques compagnies organisent des stages pour vous délivrer du stress en vol. Le stage d’une journée commence par un entretien avec un psychologue, suivi d’une formation théorique pour tout savoir sur l’aéronautique et enfin d’une séance de pilotage en simulateur de vol (le même que les pilotes) afin de vérifier par vous-mêmes que « tout est sous contrôle » ! Les résultats sont très parlants, avec un taux de réussite d’environ 95% ! Alors, pourquoi pas vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut