Accueil / Actualités / Singapour : jardins en folie

Singapour : jardins en folie

Publié le
Gardens by the bay
La plus haute cascade couverte du monde

Les jardins suspendus de Babylone avaient beau compter parmi les Sept merveilles du monde antique, ils feraient sans doute pâle figure face à l’extravagance du parc de 101hectares que Singapour vient d’achever pour la bagatelle de plus d’un milliard de nos francs.

Que peut-on bien s’offrir pour un tel budget ? Gardens by the Bay, un complexe entièrement dédié à la biodiversité, équipé de deux serres surdimensionnées  – l’équivalent de 135 piscines olympiques – abritant 250’000 espèces de plantes rares ou en voie d’extinction. Sous contrôle, l’atmosphère des deux dômes est ici humide, là rafraîchie et asséchée.

Dévalant une sorte de pain de sucre recouvert de végétation luxuriante, la plus haute cascade intérieure du monde (35 mètres) invite à rejoindre son sommet pour parcourir de vertigineuses passerelles d’observation. On survole alors une plantation de 18 arbres artificiels, sortes de baobabs servant de support à près de 163’000 plantes, un peu à la manière de ces murs végétaux si tendance dans les aéroports, halls de banque ou d’hôtels. Certaines de ces étranges structures dominent de 50 mètres la marina de Singapour. Insectes et oiseaux les ont déjà repérées pour s’y reproduire. « Quelques-unes des technologies auxquelles nous avons eu recours pour faire de cette réalisation un modèle écologique ont déjà été utilisées dans d’autres chantiers. Ce qui est nouveau ici, c’est leur combinaison et leur application à si large échelle », relève Meredith Davey, co-directeur de l’un des bureaux mandatés pour réaliser ce qui constitue déjà l’un des aimants touristiques de la mégapole.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut