Accueil / Actualités / Voyage en solo : pourquoi ce « supplément single » ?

Voyage en solo : pourquoi ce « supplément single » ?

Publié le
single room
Le bonheur d’occuper une chambre en single sans supplément !

Conçus d’abord pour les couples, les amis et les familles, les séjours pénalisent souvent celles et ceux qui préfèrent partir en solitaire. Un «supplément single» peut coûter 25 % de plus pour l’usage individuel d’une chambre double. Bien souvent, le prix d’une chambre est indiqué sur la base d’une double occupation et reste identique même si une seule personne l’occupe. Une telle pratique peut néanmoins se comprendre. Pour un hôtelier, une personne occupe un même espace et engendre les mêmes frais d’entretien qu’un couple. Diviser le prix de cet espace par deux représenterait un manque à gagner. Et diviser une chambre double en deux simples n’est pas si évident, car cela impacterait le confort.

Pour le client, le seul moyen de compenser ce surcoût reste de réserver son hébergement longtemps à l’avance – ou au contraire en dernière minute – afin de bénéficier d’un tarif promotionnel. Ou alors, il faut se rabattre sur d’autres types d’hébergement plus économiques, mais moins intimistes. La plupart des sites de réservation ne rendent pas la tâche facile. Sur Booking et Hotels.com, le moteur de recherche est réglé par défaut sur deux personnes. S’il est possible de choisir le type d’hébergement (hôtel, chambre d’hôtes…), impossible de sélectionner le type de chambre (simple, double…) souhaité. Il faut parcourir les résultats un à un pour savoir si un hébergement dispose d’une chambre individuelle.

Les organisateurs de croisières commencent à répondre, plus que les hôteliers, aux besoins de la clientèle « solo ». La Norwegian Cruise Line fut la première compagnie à aménager, dès 2010, des cabines individuelles et des salons privés réservés aux croisiéristes seuls. Sur certaines croisières, elle leur promet un tarif inférieur au tarif double (retournement de situation: c’est au tour des couples de payer un «supplément duo» !) D’autres compagnies ont suivi, comme Costa  ou Royal Caribbean. Quant à la prestigieuse Compagnie du Ponant, elle ne facture pas le supplément cabine double à usage individuel sur un nombre de cabines limité.

(Source : Le Figaro)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut