Accueil / Actualités / La fin du tourisme de masse ?

La fin du tourisme de masse ?

Publié le
tourisme masse
Cela vous fait-il encore envie ?

C’est une constante parmi les touristes suisses et européens : le soleil et la plage ne suffisent plus. On veut vivre des expériences, avoir quelque chose à raconter au retour. Dans cette mouvance, le naturisme tire bien son épingle du jeu. On voit aussi une progression de ce qu’on appelle le tourisme de mémoire ou d’activité sportive : cyclotourisme, randonnées, équitation… Ceux qui franchissent les frontières partent en général plusieurs fois dans l’année. Les vols à bas coût continuent de booster le tourisme urbain de courts séjours, notamment à Berlin, Londres, Barcelone ou Madrid.

Concernant les longs séjours à l’étranger, l’hôtel-club tout compris est laissé de côté au profit de voyages en petit groupe. Les agences spécialisées dans « le voyage humain » s’en réjouissent. Au programme : nuits chez l’habitant au Pérou, rencontre avec la communauté quechua en Bolivie…De nombreux Helvètes aiment tout particulièrement visiter des destinations avant qu’elles ne deviennent trop courues.  Voici donc les pays qu’ils devraient voir en priorité : Cuba, la Birmanie, le Laos, le Cambodge, la Corée du Sud, Taïwan. Il y a un certain engouement pour ces nouvelles destinations, comme la Colombie, qui était inexistante avant, les îles du Cap-Vert, Malte…Un engouement toutefois loin de celui que suscitent toujours les valeurs sûres. En tête, l’Espagne, ses littoraux et ses îles, l’Italie, la Grèce. Le Maghreb, autrefois plébiscité, souffre de l’actualité, tout comme la Turquie.

(Source : Le Bien Public / V.Autruffe)

One thought on “La fin du tourisme de masse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut