Accueil / Actualités / Tourisme, arme de destruction massive ?

Tourisme, arme de destruction massive ?

Publié le

 

Les méfaits du tourisme
Le touriste, c’est toujours l’autre, évidemment !

Dans son nouveau livre “Tourisme de destruction massive” (Ed.L’Harmattan /Paris), l’écrivain français André Girod parle de l’évolution du voyage et de ces sites qui –  encore inconnus dans les années 50  – sont devenus de véritables aimants touristiques : Machu Picchu, Rapa Nui (Ile de Pâques), Pukhet, Le Yucatan, etc.
Sommes-nous conscients de l’effet du phénomène sur les populations locales? Qui bénéficie des revenus générés par cette industrie? Osons-nous calculer notre empreinte carbone? Quelles sont nos motivations primaires lorsque nous réservons un voyage? Qui, à l’avenir, aura le droit de visiter les îles Galapagos ou d’explorer le Grand Canyon? Combien de visiteurs peut encore accueillir l’Île de Pâques? Et qu’en sera-t-il du Parthénon dans dix ans? L’Antarctique est-il une destination populaire ou faut-il le réserver aux seuls scientifiques ? …Des questions pas seulement théoriques, mais d’une brûlante actualité.
L’auteur dénonce les principales dérives: épuisement des ressources primaires dans certaines régions, disparition du littoral au profit de la construction immobilière, atteintes à la végétation pour privilégier le bétonnage, pollution de l’air par l’apport massif de véhicules.
L’ouvrage s’adresse au grand public comme aux professionnels du tourisme, ainsi qu’aux décideurs politiques.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut