Accueil / Actualités / Comment voyager vers le Royaume-Uni après le Brexit

Comment voyager vers le Royaume-Uni après le Brexit

Publié le
Brexit tourisme
Aller visiter les châteaux d’Ecosse: bientôt plus compliqué ?

Les incertitudes pèsent sur les futurs touristes au Royaume-Uni, même si Boris Johnson ne semble pas les viser pour l’instant, mais plutôt les travailleurs étrangers sur le sol britannique.

En cas d’accord, les conditions de tourisme au Royaume-Uni ne changeront pas d’ici 2021. En cas de sortie sans accord, les conditions d’entrée seront légèrement durcies. Les Suisses devront présenter un passeport valide (et non plus une simple carte d’identité) à l’entrée du territoire. Nos ressortissants pourront encore entrer, voyager, étudier et travailler sans visa sur le territoire britannique.

Pour rappel, la liberté de circulation des personnes est un principe fondamental de l’Union européenne, qui permet à tout citoyen européen et à sa famille de voyager, étudier, travailler, et résider librement d’un pays l’autre de l’Union européenne. Garantie par l’article 3 du traité sur l’Union européenne et l’article 21 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, elle est menacée par le Brexit, dont un des objectifs est d’abolir la mobilité des non ressortissants britanniques sur le territoire.La fin de la circulation des personnes doit toutefois être approuvée par le Parlement britannique avant de pouvoir être mise en application. Dans cette éventualité, la durée maximale du tourisme sera limitée à trois mois pour les Suisses. L’itinérance téléphonique – qui permet d’utiliser son téléphone portable dans les pays de l’Union européenne sans payer de frais supplémentaires – sera abolie.

(Source : Le Figaro)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut