Accueil / Actualités / Mal des transports : comment l’éviter ?

Mal des transports : comment l’éviter ?

Publié le
malaise
Des malaises qui peuvent gâcher un voyage

Bateau, voiture, avion ou train. Pour certaines personnes, les voyages se transforment inévitablement en cauchemar. Environ un individu sur trois serait touché par le mal des transports, appelé aussi cinétose, et ne supporterait pas les mouvements. Généralement, les personnes souffrent aussi d’anxiété.

Cette pathologie, qui ne résulte pas d’une maladie évolutive, provient d’une mauvaise adaptation du cerveau aux informations données par l’organe de l’équilibre situé dans l’oreille interne : le vestibule. Par exemple, les yeux voient un mouvement lors du défilement du paysage, mais le vestibule estime que le corps reste immobile. C’est ce décalage qui entraîne le mal des transports, l’organisme ne pouvant pas s’adapter correctement à la situation. Cette incohérence provoque une sensation générale de malaise, des vertiges, une instabilité, des nausées et des vomissements. Au cours d’un épisode, d’autres désagréments peuvent apparaître : pâleur, maux de tête, fatigue, hypersalivation, etc.

Des médicaments et de l’homéopathie peuvent soulager les symptômes du mal des transports. L’aggravation des désagréments ou l’apparition de nouveaux signes comme les vertiges doivent pousser à consulter un médecin. De même, il est recommandé de se tourner vers un ORL quand les symptômes deviennent gênants dans la vie quotidienne. Certaines solutions simples peuvent rendre les trajets plus agréables : ne pas voyager à jeun, regarder au loin et respirer profondément. En revanche, mieux vaut ne pas lire ou jouer à des jeux sur écran pendant le voyage. Avant de partir, évitez aussi de manger trop gras, trop lourd et trop épicé ! Dès l’apparition des premiers signes, essayez de fermer les yeux et, si possible, de vous allonger avec un linge frais sur le visage !

En fonction du mode de transport choisi, certaines astuces sont également à tester. En voiture, faites des pauses et montez à l’avant du véhicule ! Si vous le pouvez, choisissez une place de train côté fenêtre et dans le sens de la marche ! En avion, prenez une place au milieu de l’appareil, les mouvements sont moins importants au niveau des ailes qu’à l’avant ou à l’arrière ! Et pour les trajets en bateau, il est également recommandé de réserver une cabine au milieu du navire pour moins ressentir ses mouvements. En fonction du mode de transport, veillez à toujours avoir le maximum d’air vers vous (ventilation en avion, sortir sur le bateau, ne pas surchauffer la voiture, etc.) 

(Source : Le Point)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut