Accueil / Actualités / Pourquoi des bas de contention en avion ?

Pourquoi des bas de contention en avion ?

Publié le

De nombreux voyageurs vont prendre l’avion durant ces vacances, parfois pour des vols de plus de 12 heures, sans avoir la chance de pouvoir s’allonger. Nous sommes donc plus susceptibles de souffrir un jour ou l’autre du « syndrome de la classe éco », à savoir la phlébite ou l’embolie pulmonaire.

Ce n’est pas l’avion qui les entraîne, mais il reste un déclencheur. L’embolie est provoquée par un caillot de sang qui va migrer et va venir boucher une artère du poumon. Il existe 3 facteurs de risques : l’immobilisme, une anomalie de la coagulation ou encore une inflammation, soit parce que l’on est mal assis dans l’avion ou soit parce qu’on est malade ou on l’a été. Ce serait le cas de l’humoriste Anthony Kavanagh, victime d’une embolie pulmonaire il y a quelques jours. A noter que 50% des cas d’embolies pulmonaires sont liés à un cancer, y compris chez les jeunes. Mais attention, on peut également être porteur d’une pathologie sans le savoir.

Les chaussettes et bas de contention seraient pour l’heure le seul remède, et sont même recommandés par les médecins à partir de 26 ans lorsqu’on doit prendre l’avion. Ils favorisent la circulation du sang dans les jambes. Pour éviter l’embolie pulmonaire, il est également conseillé de marcher toutes les 2-3 heures dans l’avion et faire quelques exercices et de surtout bien s’hydrater.

(Source : France Info)

Vous aimerez aussi

2 thoughts on “Pourquoi des bas de contention en avion ?

  1. Vous avez totalement raison. Cependant, comment faites-vous lorsque vous êtes placé au milieu de la rangée centrale composée de 5 sièges côte à côte, les lumières éteintes et tous les passagers tentant de dormir? Cela m’est arrivé lors de mes retours d’Australie. J’aimerais connaître vos « trucs » à part les piqûres d’héparine. Il est conseillé de boire beaucoup d’eau. Comment boire beaucoup lorsqu’on vous sert un mini-gobelet d’eau lorsqu’on s’aventure à en demander? Seule Singapore Airline m’a offert un service prévenant. Ni Qantas (2x), ni Malaysia Airline, ni Cathay Pacific ne m’ont apporté de l’eau en suffisance.

    1. Votre message me rappelle la même situation vécue à peu près sur le même trajet ! Voyager en éco pour des vols très longs courriers peut s’avérer cauchemardesque. Les compagnies n’hésitent plus à serrer de plus en plus les passagers comme sur les low cost. Ajoutez parfois le bébé (au demeurant adorable) mais qui va bousiller tout espoir de sommeil ! J’ai investi dans un casque Bose qui élimine très efficacement les bruits extérieurs. Pour ma part, je fais ma propre provision d’eau au début du vol en demandant des bouteilles à l’office. Elles ne m’ont jamais été refusées. C’est vrai qu’il faut vraiment boire beaucoup. Faute de l’avoir fait suffisamment récemment sur un vol de 10 heures, je me suis retrouvé avec les yeux déshydratés…une semaine de larmes artificielles au retour pour rétablir la situation. Pour ce qui est de se déplacer en cours de vol, j’essaie d’enjamber mes voisins en m’agrippant fermement aux dossiers des sièges, mais c’est acrobatique et guère esthétique. Hélas, je n’ai pas d’autre truc. Bon courage pour vos prochains déplacements et cordiaux messages. B.P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut