Après le « dark tourisme » et le « tourisme vert », une autre tendance semble émerger : des destinations de vacances choisies en fonction des lieux où ont été tournés des films, séries ou documentaires en vogue.

« C’est du vent le cinéma, de l’illusion, des bulles, du bidon. »
Jean Gabin

Le cadre lunaire de Ténérife (aux Canaries) a attiré de nombreux réalisateurs de films d’anticipation

Se balader dans le comté du Seigneur des anneaux en Nouvelle-Zélande. Visiter les sites naturels de Harry Potter en Ecosse ou arpenter les rues de Marseille à la recherche des décors du feuilleton Plus belle la vie…Depuis plusieurs années, les vacanciers recherchent les lieux de tournages de leurs films et séries préférés. Les documentaires, films et séries en streaming sont désormais la deuxième plus grande source d’inspiration pour partir en voyage (20 %), dépassant désormais les réseaux sociaux (13 %), et se positionne juste derrière les recommandations d’amis ou de la famille (42 %). Cette tendance se repère principalement chez les jeunes et les cinéphiles. Elle concerne plutôt les séjours courts.

Habitations troglodytiques en Tunisie, utilisées dans La Guerre des Etoiles

Course aux stars

Ce n’est pas vraiment nouveau ; le cinéma a toujours été une source d’inspiration pour les voyages. On songe à Brigitte Bardot et Saint-Tropez, ou aux villas de stars à Hollywood. À l’heure où les plateformes de streaming, – Netflix et Amazon Prime – prennent de plus en plus d’importance dans le paysage audiovisuel, les séries aussi gagnent en influence. De l’Irlande du Nord au Maroc en passant par l’Islande, les régions qui ont accueilli les équipes de tournage profitent de ce nouveau type de tourisme.

Le village de fantaisie construit pour Popeye, à Malte

En Angleterre

Les propriétaires du château de Highclere (Grande-Bretagne) se félicitent d’y avoir accueilli la production de Downtown Abbey, véritable aimant touristique.

Où est Maggie Smith ?

En Nouvelle-Zélande

Le voyageurs qui se rendent aux Antipodes peuvent visiter les décors extérieurs de la trilogie des « Hobbits« . Les habitants de la région de Tauranga en ont fait une attraction digne d’un parc Disney…Et même si l’on n’est pas un fan de Tolkien, on prend plaisir à parcourir ce superbe jardin, aménagé à coups de millions par les producteurs de la série.

Un tourisme de « niche »

Les gens ne partent plus seulement en vacances pour se reposer, ils recherchent de plus en plus des enrichissements historiques, culturels ou patrimoniaux. Cette tendance relève du « tourisme de niche », aussi orienté autour du vin, de la gastronomie ou de l’histoire.

Les studios marocains où furent filmées les aventures d’Astérix

Source: Ouest-France / Eva Leray
Photos: pichonvoyageur